Frais de vêtements, coiffeur, santé : que peut-on déduire en BNC ?

Les professionnels peuvent être amenés à engager des frais de vêtements, de coiffeur ou de santé en lien avec leur activité.

Nous revenons, dans cet article, sur la nature des frais admis en déduction du revenu professionnel non commercial.

déduire les vêtements

Peut-on déduire les vêtements ?

La documentation est claire sur ce point, seuls les vêtements différents de ceux pouvant être portés dans la vie courante sont déductibles. (§ 310 du BOI-BNC-BASE-40-60-60).

Oubliez donc les jeans, jogging t-shirt, chemise, polo, costumes, pull, veste, baskets, chaussures de villes…même s’ils ne sont portés que dans le cadre de l’activité libérale.

Les vêtements déductibles sont donc limités. On citera notamment :

  • blouses pour les professionnels médicaux,
  • robe d’avocat,
  • casque et chaussure de sécurité pour un architecte.
  • tenues de scènes pour les artistes,
  • combinaisons de moniteurs de ski.

Qu’en est-t-il des vêtements achetés dans les magasins ou sur les sites spécialisés ?

De nombreux sites proposent des vêtements professionnels. Il peut notamment s’agir de blouses ou tuniques mais également de chemises, t-shirt, pantalons adaptés à l’exercice d’une profession médicale ou paramédicale. Puisqu’ils sont achetés dans des magasins spécialisés, on peut considérer qu’ils sont  admis en déduction. Toutefois, le professionnel devra être en mesure de justifier que ces frais sont nécessaires à l’activité, dûment justifiés, et dans un rapport normal avec l’activité.

Vous avez une question? On vous répond sur notre forum! ????

Et les frais de blanchissage ?

Les frais de lavage du linge professionnel peuvent être déduits pour leur montant réel (pressing) ou forfaitairement lorsque le linge est lavé à domicile (voir notre article « optimiser son BNC »).

Là encore, seul le linge spécifique est à prendre en compte (lavage des vêtements admis en déduction, des draps, des serviettes…). Les frais de blanchissage afférents à des vêtements « classiques » ne sont pas déductibles même s’il s’agit de vêtements dédiés à l’exercice de la profession.

L’Administration fiscale conserve la possibilité de remettre en cause la déduction pratiquée au titre des frais de blanchissage effectués à domicile, s’il apparaît que son montant est surévalué (n° 380 du BOI-BNC-BASE-40-60-30).

Peut-on déduire les frais de coiffeur, d’esthétique ?

Les frais de coiffeur et d’esthétique ne sont pas déductibles. Ils sont toujours considérés comme ayant un caractère privé. Cela concerne toutes les professions, y compris celles au contact de la clientèle.

Peut-on déduire les frais de santé ?

Les frais de santé (honoraires d’un médecin, d’un ostéopathe) sont d’ordre privé et ne sont jamais déductibles (BOI-BNC-BASE-40-10 § 50). Seules les cotisations à une mutuelle sont déductibles si elles sont versées dans le cadre d’un contrat Loi Madelin.

Il en est de même pour les frais d’optique, ils ne sont pas admis en déduction.

Les dépenses d’appareillage et de prothèse (auditives notamment) ont, normalement, le caractère de dépenses personnelles. Elles ne peuvent donc, en principe, être admises en déduction. Toutefois, il est admis, pour les personnes titulaires de traitements et salaires ayant opté pour les frais réels que, lorsque le port d’un appareil ou d’une prothèse est indispensable pour remédier à un grave handicap qui, non corrigé, interdirait à la personne qui en est atteinte l’exercice normal d’une activité professionnelle, que la fraction des dépenses d’acquisition et d’entretien qui reste définitivement à la charge du contribuable après remboursement par la sécurité sociale, par une mutuelle ou par tout autre organisme de prévoyance, soit considérée comme une dépense professionnelle à concurrence de la moitié de son montant. Cette règle est transposable au professionnels libéraux relevant des BNC.


Laisser un commentaire